Exit tax : Emmanuel Macron souhaite s’en séparer

Une nouvelle déclaration du président de la République Emmanuel Macron fait parler. Cette semaine, le chef de l’Etat a assuré vouloir en finir avec l‘exit tax, impôt mis en place sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy en 2011.  

Qu’est ce que l’exit tax ?

L’exit tax est un mécanisme fiscal, qui a pour principal objectif d’éviter la délocalisation des contribuables français à l’étranger.
Créée en mars 2011, l’exit tax a été modifiée par la loi de finances rectificative pour 2013. Elle concerne désormais les contribuables qui transfèrent leur domicile fiscal hors de France depuis le 1er janvier 2014.

Pourquoi Emmanuel Macron juge-t-il nécessaire de la supprimer ?

Cet impôt, qui avait pour but de dissuader la fuite à l’étranger des entrepreneurs et de leur argent, est inutile selon le chef de l’Etat. Dans ses déclarations à Forbes, magazine économique américain, Emmanuel Macron a déclaré que cette taxe envoyait « un message négatif aux entrepreneurs, plus qu’aux investisseurs« .

« C’est une grave erreur pour nos start-up parce que nombre d’entre elles, quand elles considéraient la France moins attractive, décidaient de lancer leurs projets en partant de zéro à l’étranger dans le but d’éviter cet impôt. Le message que je veux envoyer aux investisseurs étrangers est que nous baissons l’impôt sur les société., nous simplifions tout, apportons plus de flexibilité sur le marché du travail, accélérons la transformation de l’économie française », a-t-il fermement expliqué lors de son entretien avec Forbes.

Une décision qui fait jaser

Chaque nouvelle décision politique et fiscale fait polémique. Cette dernière n’échappe pas à la règle. Selon plusieurs experts, la méthode et le « timing » choisis par Emmanuel Macron risquent de choquer. « Alors que l’image de ‘président des riches et des élites’ lui colle à la peau, expliquer dans une interview en anglais qu’il va supprimer un nouvel impôt payé par une petite poignée de riches semble totalement surréaliste et déconnecté des préoccupations des Français », a expliqué un spécialiste économie de RTL.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *