Jack Ma réapparaît et donne le sourire à Alibaba

L’homme d’affaires chinois presque perdu de vue depuis un an fait grimper le cours de l’action de son entreprise en bourse, avec son périple en cours hors de la Chine.

Même retiré de la direction d’Alibaba, Jack Ma dispose encore du pouvoir de faire valser le groupe sur les marchés boursiers. Comment pouvait-il en être autrement pour celui qui autrefois professeur d’anglais, a bâti de main de maître ce fleuron technologique de plusieurs milliards de dollars. Alibaba doit sans aucun doute énormément à son fondateur et cela s’est ressenti à la bourse de Hong Kong mercredi 20 octobre où le titre de l’entreprise a bondi de près de 10%.

La société poursuivait ainsi sa bonne marquée notamment par trois sessions successives clôturées positivement en bourse. Mais les spécialistes ont très vite attribué sa situation du mercredi à un événement particulier au regard du contexte : l’apparition publique du fondateur Jack Ma à l’étranger.

Voyage d’affaires

Pour la première fois en un an, le milliardaire chinois a en effet été vu hors de ses terres d’origine, plus précisément en Espagne. Diario, un journal de la ville de Majorque dont les informations sont rapportées par Reuters, l’a notamment localisé la veille dans un magasin de vente de décoration près du port d’Andratx. Aucune autre source ne confirme la présence de l’homme d’affaires sur les lieux, mais sa présence actuellement en Europe ne fait l’ombre d’aucun doute depuis le 19 octobre.

Le journal South China Morning Post, filiale d’Alibaba, indiquait à cet effet que Jack Ma était en Occident pour un voyage d’étude consacré aux questions agricoles et environnementales. Le média ajoutait par ailleurs que le périple de son propriétaire faisait suite à un séjour de quelques jours avec sa famille à Hong Kong.

Adieu les déboires ?

Pour des courtiers interrogés par Reuters, ce déplacement du richissime homme d’affaires hors de son pays devrait rassurer les investisseurs, car étant certainement le signe d’un desserrement de l’étau des autorités chinoises autour de sa personne. Une situation quasi-inespérée il y encore quelques semaines, tant Jack Ma est sous étroite surveillance du régime communiste depuis sa sortie fatale en octobre 2020 marquée par un discours virulent contre le système chinois de régulation financière. Cet épisode a scellé la disgrâce de celui qui fut pendant longtemps une fierté nationale portée aux nues par les officiels. À tel point que le globe-trotter d’autrefois en était venu à vivre presque reclus. Sans oublier les nombreux dommages subis par ses affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.