Bourses : Tour d’horizon des principales places boursières ce lundi matin

 

Dans le sillage des sanctions américaines contre Huawei, le géant des télécoms et smartphones chinois, les principales bourses européennes restent pratiquement sur le même ton que vendredi dernier. Elles observent un léger repli, notamment chez les fabricants de semi-conducteurs, après que l’allemand Infineon a décidé de suspendre ses livraisons à Huawei à la suite d’un décret américain.

Ce lundi matin, les principales bourses européennes sont sur le même tempo que vendredi 17 mai. Lors de cette dernière séance de la semaine passée, les titres avaient été échaudés par les sanctions américaines à l’encontre du géant chinois des technologies Huawei. Prise par Donald Trump le jeudi 16 mai, la décision était entrée en vigueur le lendemain, dans la volonté de Washington de faire une petite saignée à Pékin.

Les tendances en Europe ce matin

C’est dans ce contexte que les bourses ont ouvert ce matin. A peu près à 8H30, l’indice CAC 40 à Paris reculait de 0,03% à 5.436,43 points, le Dax à Francfort cédait 0,01% et le FTSE à Londres perdait 0,05%. Quant à l’indice EuroStoxx 50 de la zone euro, il abandonnait 0,03%, le FTSEurofirst 300 restait, lui, inchangé et le Stoxx 600 grappillait 0,06%, selon Zonebourse.

Du côté des fabricants de semi-conducteurs on accuse le coup après que l’allemand Infineon a décidé de suspendre ses livraisons à Huawei à la suite du décret américain. Ce lundi matin, Infineon reculait de 2,98%, AMS de 3,87% et StMicro de 3,78%.

Au niveau des compagnies européennes, Ryanair concédait 5,88% après avoir annoncé son bénéfice annuel, le plus faible en quatre ans. C’est que la première compagnie aérienne européenne en termes de passagers transportés souffre de la concurrence, du Brexit et d’un délai dans les livraisons du Boeing 737 MAX.

Les Bourses asiatiques et américaine

Les malheurs des uns faisant le bonheur des autres, Nokia, l’un des principaux concurrents de Huawei a gagné 2,96%, la plus forte progression de l’EuroStoxx 50, tandis que les Bourses chinoises ont clôturé en baisse, de 0,41% pour l’indice composite de Shanghai et de 0,85% pour le CSI 300 des grandes capitalisations. Le conflit commercial entre la Chine et les Etats Unis est passé par là.

Chez le voisin, Nikkei a fini en légère hausse (+0,24%) à Tokyo, suite à l’annonce d’une croissance inattendue de l’économie japonaise au premier trimestre.

Aux Etats Unis, Wall Street a terminé à la baisse, réagissant aux sanctions américaines contre Huawei et aux rumeurs d’un piétinement des négociations commerciales entre Pékin et Washington.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *