Bourse : Les principales places européennes finissent dans le vert

Ce vendredi, les Bourses européennes ont globalement clôturé dans le vert, motivées par l’optimisme autour des négociations commerciales entre la Chine et les Etats Unis. Elles ont surtout ignoré, une fois n’est pas coutume, l’actualité du Brexit toujours aussi complexe que contradictoire.

Les Bourses européennes ont fini globalement dans le vert ce vendredi. Cette performance est en grande partie due à l’optimisme qui entoure les négociations commerciales entre la Chine et les Etats Unis. « Le marché est soutenu par les espoirs d’une signature d’un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis », a indiqué Yann Azuelos, gestionnaire de portefeuille chez Mirabaud France.

Le Brexit complètement Ignoré

Depuis trois jours en effet, Chinois et Américains sont en pourparlers à Washington, après un premier round organisé à Pekin, la semaine dernière. Donald Trump a déclaré ce vendredi que les discussions en cours étaient « un grand succès ». Il n’en a pas dit davantage, mais cela a suffi à rassurer les marchés. Quant au problème du Brexit, on en a fait carrément fi, ne sachant sur quel pied danser ou plutôt sur quel petit cochon miser. Selon Yann Azuelos, la question du Brexit serait devenue tellement difficile à comprendre que le marché « préfère ne pas tenir compte des informations parfois trop contradictoires ».

Paris va bien

Grâce à cette prise de risque, les Bourses européennes ont largement terminé dans le vert à l’issue des séances de ce vendredi. A Paris, le CAC 40 a gagné 0,23% à 5.476,20 points, son plus haut depuis octobre 2018. Il a vu Valeo progresser de +1,60% à 29,86 euros et Renault reculer de 0,34% à 62,16 euros. Le premier profitant de son maintien à la première place du classement des dépôts de brevets en France en 2018 et le second jouant la mesure à l’aube d’une réunion du nouvel organe de gouvernance de l’alliance avec Nissan et Mitsubishi.

Sur le même sujet : https://benefices.fr/2019/03/04/bourses-europeennes-une-cloture-en-ordre-disperse-ce-lundi/

Londres en hausse, Frankfort de justesse, Madrid recule

A Londres, c’est la même tendance haussière avec l’indice FTSE-100 qui a gagné 0,61% à 7.446,87 points ou Rolls-Royce qui prend +2,52% à 926,80 pence, tous deux grâce au repli de la livre. A l’opposé, les banques ont plongé dans le rouge à l’image de Barclays (-1,15% à 162,76 pence).

A Frankfort, le Dax a grappillé 0,18% pour finir juste au-dessus des 12.000 points, à 12.009,75 points. Le secteur automobile a fini en ordre dispersé après que la Commission européenne a épinglé BMW (+0,61% à 73,79 euros), Volkswagen (-0,80% à 148,76 euros) et Daimler (-0,37% à 56,01 euros) sur le dossier de la réduction des émissions polluantes.

La Bourse de Milan a aussi terminé en hausse, ce vendredi avec un indice FTSE Mib qui a progressé de 0,24% à 21.759 points.

Par contre les bourses de Madrid et de Lisbonne ont clôturé en léger repli de 0,25% à 9.510,30 points pour la première et de 0,16% à 5.309,40 points pour la seconde.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *