Bourse : Le CAC 40 en mode consolidation ce jeudi

 

Ce jeudi 25 avril, le CAC 40 a connu une séance de consolidation à l’horizontal, dans un contexte de volatilité maîtrisée, avec un repli de 0,3% à 5.558 points. Si la Bourse de Paris marque une apparente pause dans une dynamique de bons scores, la tendance haussière ne devrait pas être remise en cause, selon les spécialistes.

« un premier plafond de résistance à court terme »

La Bourse de Paris enchaîne une seconde séance de consolidation avec un repli de 0,3% à 5.558 points, le même score pour l’Euro-Stoxx50 qui descend sous 3.500, vers 3.492. Ce rendement intervient dans un contexte de forte volatilité du marché, mais toutefois étouffée. Cette pause que marque le CAC 40 ne devrait pas remettre en cause la tendance haussière qui porte la bourse depuis un bon moment, selon les analystes. Kiplink rappelle ainsi que « La zone entre 5595 et 5605 points semble être un premier plafond de résistance à court terme ».

Les gros titres de la Bourse parisienne dont Atos, Hermès, Peugeot et Michelin ont publié leurs comptes ce jeudi. « Les résultats des grands groupes sont jusqu’ici ressortis supérieurs aux attentes, en ligne avec les moyennes historiques (autour de 80% de surprises positives sur les bénéfices des entreprises américaines) mais il faut dire que le consensus était extrêmement bas », a indiqué Nicolas Chéron, le responsable de la recherche marchés chez Binck.fr.

Les résultats au premier trimestre des gros titres du CAC 40

Hermès International (-1%) a dévoilé une croissance organique de 12% sur le 1er trimestre 2019. De janvier à mars, le groupe a également enregistré un CA de 1,6 milliard d’euros, chiffre en hausse publiée de 16%. Le constructeur PSA (-2%), lui, note au titre du premier trimestre 2019 un chiffre d’affaires en légère baisse de 1,1% à 17.976 millions d’euros, dont un chiffre d’affaires de la division automobile en retrait de 1,8% à 14.157 millions. En outre Eramet (+3%) annonce un chiffre d’affaires du premier trimestre 2019 stable (+0,3%) à 873 millions d’euros. Ce bilan est porté par la croissance des activités manganèse (+7%) et sables minéralisés (+136%) dans sa division mines et métaux. Enfin, M6 (+1,5%) affiche un résultat opérationnel courant de 64,2 millions d’euros au titre des trois premiers mois de l’année. Le groupe de médias relève un chiffre d’affaires stable à 345,7 millions d’euros, dont des recettes publicitaires en hausse de 2,9%.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *