Bourses européennes : entre espoir et crainte, dans l’attende des annonces de la BCE

 

Les principales Bourses européennes sont partagées entre espoir et crainte ce lundi, dans l’attente des annonces de la Banque centrale européenne (BCE) et la Réserve fédérale américaine.

Lundi, les principales Bourses européennes ont exprimé une certaine hésitation et une crainte malgré l’espoir de mesures imminentes de soutien de la part des grandes banques centrales. Dimanche, une série de mauvais signaux est venue de la Chine, où les exportations ont, contre toute attente, connu une contraction en août sur fond de conflit commercial avec les Etats-Unis. Les investisseurs s’attendent à ce que la Banque centrale européenne et la Réserve fédérale américaine se montrent extrêmement accommodantes. Elles interviendront respectivement le jeudi et le mercredi de la semaine prochaine.

Un bazooka monétaire annoncé

Pratiquement tous les analystes s’accordent à prévoir une baisse de taux, mais les marchés sont plus partagés en ce qui concerne une éventuelle reprise du programme de rachat d’actifs (QE). Les avis sont également mitigés sur la mise en place de mesures limitant l’impact sur les banques commerciales des taux négatifs (« tiering system »). « Nous tablons sur un bazooka monétaire comportant une relance du QE autour de 20 à 30 milliards d’euros par mois assorti d’une baisse du taux de dépôt de 20 points de base », avancent les analystes de Saxo Banque. Ils ajoutent que « Le système de tiering, abondamment évoqué, ne devrait pas faire partie du package car il y a encore de nettes dissensions au sein du Conseil des gouverneurs sur son efficacité, comme ce fut révélé par le dernier compte rendu de la BCE ».

En Allemagne, en revanche, les exportations ont pris à contrepied les attentes, en résistant mieux que prévu aux tensions commerciales et à l’incertitude autour du Brexit.

Les indices européens

En début de séance ce lundi, l’indice CAC 40 à Paris perdait 0,1% à 5.598,18 points. À Francfort, le Dax prenait 0,07% et à Londres, le FTSE gagnait 0,43%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro cédait 0,01%, le FTSEurofirst 300 gagnait 0,1% et le Stoxx 600 était inchangé.

Du côté des valeurs Air France-KLM perdait plus de 8%, la plus forte baisse du Stoxx 600. En tête du Stoxx 600, se trouve le télédiffuseur allemand ProSioebenSat1 qui grignotait plus de 4% à la faveur d’un relèvement de recommandation par UBS, qui passe à l’achat sur la valeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *