Bernard Arnault : combien pèse le patron de LVMH ?

 

Combien pèse aujourd’hui Bernard Arnault, le PDG du groupe de luxe français LVMH ? Selon le classement des grandes fortunes du journal Challenges, le patron français serait devenu, mardi et pour quelques heures, l’homme le plus riche du monde. A la suite du rachat du joaillier américain Tiffany, pour 16,2 milliards de dollars, sa fortune atteint désormais les 109,5 milliards de dollars.

D’après le journal Challenges, Bernard Arnault est devenu mardi, pendant quelques heures, la personne la plus riche du monde. Après le rachat du joaillier américain Tiffany, pour 16,2 milliards de dollars, il détiendrait 109,5 milliards de dollars dans son compte en banque. Il avait détrôné le patron d’Amazon Jeff Bezos (108,3 milliards de dollars) et le géant de l’informatique Bill Gates (106,7 milliards de dollars). Mais jeudi, comme on s’y attendait, Jeff Bezos a repris la tête du classement, avec 113 milliards de dollars, grâce à la remontée du cours de Bourse d’Amazon.

La quasi-totalité de la fortune de Bernard Arnault n’est pas en cash

Cette volatilité du classement est liée au cours de Bourse des actions que détiennent ces milliardaires. Cela est davantage vrai pour Bernard Arnault, dont la fortune est en quasi-totalité constituée de ses parts au sein du groupe LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy, composé de plusieurs dizaines de sociétés), dont il détient 47,16%. Soit 97 des 206 milliards d’euros du groupe de luxe. Une valorisation qui a grimpé de 57% depuis le début de l’année, selon Challenges. De son côté, Bloomberg note que sa fortune s’établissait à «seulement» 66,7 milliards de dollars (73,37 milliards d’euros), il y a tout juste un an.

Contrairement à Bernard Arnault, Bill Gates possederait près de la moitié de sa fortune en «cash», si l’on en croit l’agence Bloomberg. La fortune du co-fondateur de Microsoft serait donc moins dépendante des cours de bourse. Toutefois, rien ne garantit que le PDG de LVMH n’a pas un cash plus consistant que l’informaticien américain. « Aux Etats-Unis, ils ont plus d’informations, notamment fiscales, permettant de déterminer le cash. En France, c’est impossible de savoir.», prévient Eric Tréguier, chef du pôle enquête à Challenges et responsable du classement des grandes fortunes.

Des participations dans d’autres sociétés

Il faut aussi préciser que Bernard Arnault possède d’autres participations hors LVMH. Il «conserve 1,87% du sellier Hermès, solde de sa tentative de rachat avortée en 2014, valorisé 1,3 milliard d’euros, ainsi que 8,63% du groupe de distribution Carrefour (une prise de participation démarrée en 2007), pour près de 1,1 milliard d’euros». Et ce, «sans compter d’autres actifs, impossibles à valoriser pour le moment et logés dans Groupe Arnault, la holding de tête du groupe».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *