Epargne : le Livret A continue de séduire les Français malgré un taux rémunérateur faible

 

Les Français continuent à épargner sur le Livret A, en dépit de son taux rémunérateur de 0,75%, le plus bas depuis dix ans. Au premier trimestre 2019, les collectes sur ce compte d’épargne ont atteint près de 2 milliards d’euros nets, selon les derniers chiffres publiés par la Caisse des Dépôts.

Plus de 80% des Français l’ont adopté

Le Livret A est devenu, au fil des années, le compte d’épargne le plus prisé des Français. C’est ce que révèlent en tout cas les derniers chiffres de la Caisse des Dépôts. Au premier trimestre 2019, les épargnants français ont ainsi déposé, sur ce livret bancaire, 1,97 milliard d’euros nets, soit le niveau le plus haut atteint depuis dix ans. En effet, il faut remonter au mois de mars 2009 pour observer un tel niveau de collecte, date à laquelle ce livret bancaire avait été généralisé à la totalité des banques françaises. Cette collecte historique a lieu alors que ce compte d’épargne est rémunéré à 0,75%, un taux plutôt faible.

Pourtant, en 2019, plus de 80% des Français possédaient un Livret A, donc plus nombreux que ceux qui détiennent le LDDS (Livret de développement durable et solidaire). Ce livret-ci a collecté au moins 540 millions d’euros au cours des premiers mois de l’année.

Les avantages de ce compte d’épargne

Le paradoxe entre le taux rémunérateur du Livret et la proportion des Français qui l’utilisent peut s’expliquer par le fait que ce compte d’épargne est perçu comme l’un des plus sûrs en ce moment. Liquide, il séduit de nombreux Français qui, bien qu’optimistes, font preuve de prudence en mettant un peu d’argent de côté pour diverses raisons, alors que de nombreux analystes avaient annoncé une récession économique.

La deuxième raison est que le Livret A dispose d’un mode de fonctionnement avantageux, avec un plafond élevé à 22 950 euros, une sécurisation totale du capital et un rendement garanti, en plus d’être liquide.

La troisième explication relève de la fiscalité presqu’inexistante du Livret A. De fait, il n’exige aucun prélèvement social sur les intérêts générés ni d’impôt sur le revenu.

En résumé, le Livret A attire parce qu’il Il offre de la liquidité, de la sécurité, une fiscalité très attractive, un rendement garanti et sûr, et une grande simplicité de fonctionnement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *