Notre-Dame de Paris : Les Arnault et Pinault renoncent à la défiscalisation de leurs dons

Les familles Arnault et Pinault, deux des grosses fortunes françaises qui ont fait œuvre de charité pour Notre-Dame de Paris, renoncent à la défiscalisation de leurs dons, disposition pourtant prescrite par la loi. Cette renonciation intervient au moment où la critique enfle en France. On les soupçonne de vouloir se soustraire aux impôts par le mécénat.

La loi Aillagon prévoit la défiscalisation pour les mécènes

Les familles Arnault et Pinault ont renoncé ce jeudi à la défiscalisation à laquelle elles pouvaient légalement prétendre après leurs dons de 300 millions d’euros à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris. En effet, depuis la loi Aillagon de 2003, les entreprises françaises investissant dans le mécénat ou ayant fait œuvre de charité et d’intérêt général peuvent bénéficier d’un taux de réduction fiscale allant jusqu’à 60% du montant du don. Une autre déduction de 90% du montant est accordée pour des actions particulières comme l’acquisition de biens culturels identifiés comme des trésors nationaux ou des éléments constitutifs du patrimoine national.

Les Arnault s’expliquent

Ce jeudi, lors de l’assemblée générale des actionnaires du groupe LVMH, Bernard Arnault a précisé que son don de 200 millions d’euros ne sera pas défiscalisé, pour des raisons légales. Selon Bernard Arnault, la société familiale n’est pas concernée par la loi sur le mécénat car elle ne réalise pas de chiffres d’affaires. Quant à la fondation Louis Vuitton, elle a déjà atteint son plafond via ses autres actions.

« Pas question de faire porter la charge aux français »

De son côté, la famille Pinault a expliqué qu’elle renonçait à la défiscalisation parce qu’il n’est «pas question d’en faire porter la charge aux contribuables français». Exactement « comme pour le musée de la Bourse de commerce de Paris », a ajouté le donateur.

Ce choix a été vivement applaudi par le rapporteur général de la commission des Finances à l’Assemblée, Joël Giraud. Il a par ailleurs invité les autres donateurs à suivre l’exemple des Pinault et Arnaud en agissant de manière «parfaitement désintéressée devant cette catastrophe». Cet appel concerne Total (100 millions), les Bettencourt (200 millions) les Decaux (20 millions) ou encore Bouygues (10 millions).

Martin Aubry et Philippe Martinez tapent sur les doigts des riches

Si les familles Arnault et Pinault renoncent à la défiscalisation, qui leur ouvrait les bras, c’est peut-être en partie à cause des vives critiques de ces dernières heures.

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a déclaré sur Franceinfo que les dons des riches n’étant pas désintéressés. Sinon pourquoi ne se mobilisent-ils pas autant pour les plus démunis ? Pourquoi sont-ils sourds aux inégalités dans ce pays ? « Vous voyez qu’il y a des milliardaires qui ont beaucoup, beaucoup d’argent. (…) En un clic, 200 millions, 100 millions, ça montre aussi les inégalités, ce que nous dénonçons régulièrement, les inégalités dans ce pays (…) S’ils sont capables de donner des dizaines de millions pour reconstruire Notre-Dame, qu’ils arrêtent de nous dire qu’il n’y a pas d’argent pour satisfaire l’urgence sociale (…). Il y a aussi besoin de mesures pour régler l’urgence sociale. », a-t-il déploré.

Pour sa part, Manon Aubry, tête de liste de La France insoumise (LFI) aux élections européennes, pense que cet élan de « solidarité » des grosses fortunes, n’est en fait qu’un moyen détourné de ne pas payer leurs impôts. « Le plus simple, ce serait déjà qu’ils commencent par payer leurs impôts, ils ne peuvent pas se payer une opération de communication en mettant leur nom potentiellement sur une pierre de Notre-Dame et, de l’autre côté, ne pas payer leurs impôts. », a-t-elle suggéré.

« La jalousie dans l’air »

 

Ce jeudi, Bernard Arnault a dit regretter la « petitesse et la jalousie dans l’air ». Quant à la famille Pinault, elle a indiqué que sa renonciation n’est pas liée à la polémique, mais que c’était une décision prévue d’emblée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *