Groupe Casino : forte amélioration de la rentabilité au premier semestre 2021

Le groupe Casino a publié ce jeudi ses résultats du premier semestre 2021, notamment marqué par la poursuite de l’amélioration de la rentabilité ainsi que l’expansion avec l’ouverture de nombreux nouveaux points de vente de proximité ces derniers mois. Pour le second semestre, le distributeur souhaite continuer sur cette lancée en misant sur les formats les plus rentables.

Un ROC en progression

Le groupe Casino a fait part, cette semaine, de ses résultats financiers du premier semestre 2021. Et ils sont très encourageants. Si le chiffre d’affaires recule de -8,4% au second trimestre 2021, en raison d’une base exceptionnellement élevée (+6,0% au T2 2020) et de restrictions sanitaires (fermeture des rayons non-essentiels, couvre-feu), la rentabilité continue de s’améliorer. Surtout en France, où on note une progression forte de l’e-commerce avec des ventes en hausse de 103% sur deux ans, soit près du double de la moyenne du marché (+59%).

En France, le résultat opérationnel courant ou ROC (résultat avant intérêts et impôts) du groupe Casino progresse de +50%, à + 49 millions d’euros grâce aux plans de transformation et à la réduction des coûts Covid.

Au deuxième semestre 2021, le groupe de Jean-Charles Naouri veut maintenir le cap en se concentrant sur la croissance de ses actifs rentables. La stratégie du Groupe repose sur trois piliers : l’expansion des formats de proximité, le développement du e-commerce et le développement des « nouvelles activités » (énergie, data).

Le distributeur continue par ailleurs de renforcer sa position de leader français sur le commerce en ligne non-alimentaire avec sa filiale Cdiscount et sa solution clé-en-main de marketplace Octopia.

GreenYellow et RelevanC performent

Le développement des activités B2B va également se poursuivre avec une croissance soutenue attendue. Celle-ci devrait venir de la filiale GreenYellow, qui a renforcé au premier semestre ses positions sur ses géographies historiques (Sénégal, Madagascar, Colombie, etc.) en lançant de nouveaux projets solaires et d’efficacité énergétique, et en s’implantant sur de nouveaux marchés en Europe de l’Est. Pour accélérer son développement, elle explore désormais la possibilité d’une introduction en bourse.

Le groupe Casino compte en outre sur RelevanC, sa filiale « tech ». Grâce à l’alliance nouée par le groupe Casino avec Google Cloud et Accenture, RelevanC va en effet renforcer son positionnement à l’international, en bénéficiant notamment de l’appui commercial et technologique de ces deux acteurs auprès de leurs clients internationaux.

« Tous les voyants au vert »

Globalement, le groupe Casino a structurellement et durablement amélioré sa situation financière ces dernières années

« Nous n’avons pas de pression de remboursements d’échéances obligataires avant 2026 (grâce au plan de refinancement intervenu en fin d’année dernière et à l’amélioration des conditions financières de notre principal crédit syndiqué dont l’annonce a été faite le 19 juillet dernier). Le Groupe est donc en ordre de bataille et tous les voyants pour une croissance durable sont au vert », a précisé le groupe stéphanois lors de la présentation de ses résultats semestriels.

Les perspectives pour 2021

Pour ce faire, le groupe Casino prévoit l’ouverture de 400 magasins de proximité (Franprix, Vival, Naturalia…) d’ici fin 2021 et le développement du e-commerce, notamment via des partenariats exclusifs avec Ocado et Amazon. Quant à Cdiscount, la filiale française de e-commerce table sur une augmentation de son capital de 300 millions afin d’accélérer la croissance de la marketplace et d’Octopia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.