Benoist Grossmann : de la Nasa à Idinvest, parcours atypique d’un financier

Spécialiste de la spectroscopie des molécules d’eau et d’oxygène, recruté par la Nasa pour étudier les évolutions de la couche d’ozone, Benoist Grossmann a eu plusieurs vies avant de se lancer dans la finance. Il dirige aujourd’hui Idinvest, un fonds d’investissement comptant 8 milliards d’euros sous gestion. Retour sur ce parcours atypique.

Benoist Grossmann est né le 23 décembre 1959 à Ouargla, en Algérie. Sa famille s’installe à Paris en 1962, où il suit des études scientifiques qui le mènent à un doctorat de biologie de l’Université Pierre et Marie Curie-Paris VI, obtenu en 1984.

A l’heure des premiers questionnements environnementaux, et notamment des préoccupations sur l’état de la couche d’ozone, il est recruté par la Nasa pour rejoindre l’équipe en charge des évolutions de la couche d’ozone dans l’atmosphère.

En 1990, il quitte l’agence spatiale américaine et rentre en France, où il est recruté par Thomson Optronics (l’entreprise est depuis devenue Thales Optronique).

Nouveau changement de carrière trois ans plus tard. Il rejoint en 1993 la Financière de Brienne. Avec de nombreux succès à la clé. Il est notamment responsable de l’entrée au capital de Pinguely Haulotte, et développe un intérêt particulier pour les investissements dans les entreprises innovantes.

En 1998, il entre comme associé chez Viventures, un fonds de capital-risque créé par la Générale des Eaux, puis en 2012, il devient managing partner et membre du directoire Idinvest Partners (anciennement AGF Private Equity, division capital investissement d’AGF).

Sous sa direction, Idinvest connait une forte croissance et passe de 1 à près de 8 milliards d’euros sous gestion, dont 2,5 milliards d’euros en capital-risque. Benoist Grossmann est notamment réputé pour sa capacité à trouver les entreprises à forts potentiels, comme le prouvent ses participations au financement de structures comme Deezer, Criteo, Meetic, Withings, Webedia, Dailymotion ou Winamax.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *