Présidentielle 2022 : le programme à 50 milliards d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce jeudi, à Aubervilliers son programme pour la présidentielle 2022 prévue en avril prochain. Il a annoncé une centaine de mesures à appliquer s’il était réélu. Il souhaite repousser l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans, transformer Pôle emploi en France Travail et initié une convention citoyenne sur le sujet de la fin de vie, entre autres.

Emmanuel Macron a présenté ce jeudi 17 mars 2022, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), devant quelque 300 journalistes français et étrangers, son programme de candidature à l’élection présidentielle 2022. Le chef de l’Etat a énuméré une centaine de mesures qu’il souhaiterait appliquer pendant ce second mandat. Il envisage notamment de repousser l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans. Selon lui, les Français doivent travailler à un âge plus avancé, comme ils vivent aujourd’hui plus longtemps. Il prévoit néanmoins de prendre en compte les carrières longues.

Renforcer l’indépendance agricole de la France

Emmanuel Macron voudrait aussi une réforme du RSA avec 15 à 20 heures d’activité obligatoires par semaine. Autre mesure, le remplacement de Pôle emploi par un guichet unique dénommé « France Travail ». Il s’agit de mieux accompagner toutes les personnes qui aspirent à retrouver de l’emploi. Emmanuel Macron souhaite également verser les aides sociales à la source. Il espère ainsi en finir avec la segmentation de ces dispositifs.

Alors que la guerre en Ukraine fait planer des risques de pénuries de denrées alimentaires, le président sortant envisage de renforcer l’indépendance agricole de la France. Cela passera notamment par une hausse de la production et par la maîtrise de toute la filière, « de la ferme à la fourchette ». Avec le vieillissement de la population agricole, Emmanuel Macron table également sur un accompagnement des jeunes agriculteurs pour assurer la relève. Parallèlement, il prévoit plus d’investissement dans les énergies propres (nucléaire, éolien et solaire) afin de réduire notre consommation et notre dépendance aux énergies fossiles.

La création de 200 brigades de gendarmerie

Emmanuel Macron veut en outre reformer le droit d’asile et refonder le modèle d’intégration républicain. Pour cela, il faudra par exemple réduire la lourdeur des procédures d’éloignement par la fusion des démarches, et donner la carte de séjour pluriannuelle dans des conditions beaucoup plus restrictives. De plus, il y aura un renforcement de la lutte contre les discriminations. Notons enfin que le président sortant envisage une convention citoyenne sur la fin de vie, sur le modèle de celle qui a été lancée en 2019 pour le climat.

Au nombre des autres mesures phares du programme de Macron citons : l’allégement des droits de succession, la réforme du lycée professionnel, la suppression de la CVAE, les états généraux pour le droit à l’information, la création de 200 brigades de gendarmerie, le recrutement dans les Ehpad, une meilleure rémunération des enseignants et l’élargissement des prescriptions médicales aux pharmaciens et infirmiers. La centaine de mesures du candidat Macron coûtera annuellement 50 milliards d’euros, avec 15 milliards d’euros de baisse d’impôts.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.