Aliou Diallo, en position de force dans l’opposition malienne

Si les élections présidentielles maliennes, qui se sont tenues cet été, auront souligné les manquements démocratiques du pays, elles ont tout de même permis l’émergence d’une nouvelle force d’opposition au régime politique en place sclérosé, en la personne d’Aliou Diallo. Ce candidat issu de la société civile a réussi à créer la sensation de ce scrutin, en se positionnant en troisième position, avec pas moins de 8% des votes.

Dès la tenue du premier tour de cette élection sans suspense ni enthousiasme, le discrédit avait été jeté sur l’organisation même de l’élection. De nombreux cas de fraudes avaient été dénoncés par les différents candidats et l’inintérêt suscité chez la population malienne par cette élection ne laissait aucun doute quant au renouvèlement du mandat d’IBK, le président sortant.

Pourtant, en dehors du duel attendu entre les deux tenants de la politique politicienne malienne, le Président de la république Ibrahim Boubacar Keita et l’ancien ministre des Finances Soumaïla Cissé, l’arrivée en force d’Aliou Diallo en troisième position indique qu’un vent nouveau pourrait bien souffler sur la politique nationale.

Avec 8% des voix au premier tour, cet outsider est parvenu à instaurer l’espoir chez de nombreux Maliens, lui qui a mené une campagne de terrain centrée sur la double thématique de la réunification nationale et du redressement économico-social du Mali.

L’homme d’affaires est aussi parvenu à convaincre par sa personnalité, aux antipodes des parcours classiques de la caste politicienne de Bamako symbolisée par Keita et Cissé. Issu de la région sahélienne de Nioro, ce self made man s’est construit une réputation et une fortune dans le monde des affaires par son côté visionnaire. Il dirige notamment la mine d’or de Wassoul’Or. Bien plus jeune que les deux finalistes, il dénote en plus de son parcours et de ses origines, par sa jeunesse.

Sa campagne a connu un tournant lorsque le très influent Cherif de Nioro, leader religieux et guide spirituel de nombreux Maliens, s’est exprimé en faveur de la candidature de Diallo.

Fort de ce résultat impressionnant, compte tenue de l’organisation du scrutin teintée de triches en faveur des deux favoris, Aliou Diallo est désormais une force incontournable de l’opposition politique malienne. A lui de s’appuyer sur cette légitimité populaire pour tenir tête au président et défendre les intérêts des Maliens.

Le plus dur ne fait que commencer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *