Bourse de Paris : les échanges ont repris, trois heures après une panne géante

 

Les échanges sur les marchés actions et dérivés d’Euronext se sont interrompus ce matin, pendant plus de trois heures, à la suite d’une panne géante. Selon l’opérateur boursier, cette situation était due à un problème technique, qui a été identifié et résolu. Les échanges ont repris en deux temps : les actions d’abord, les dérivés ensuite.

Une panne de 9h48 à 12h20

Black-out à la Bourse de Paris, lundi matin. Peu de temps après l’ouverture à 9h48, les transactions ont été interrompues sur tous les marchés d’Euronext, à Paris, suite à une panne technique. « Nous travaillons à résoudre ce problème », avait indiqué dans un tweet l’opérateur boursier qui a écrit que le blocage touchait l’ensemble des produits qu’il propose. Outre la Bourse de Paris, Euronext gère les Bourses de Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne, Dublin et Oslo, seule à ne pas être impactée par la panne géante.

L’échantillon principal du marché parisien évoluait en hausse de 0,82% à 4.976,15 points avant que les cotations ne soient suspendues. À 12h20, l’opérateur boursier a indiqué avoir « résolu » la panne et précisé que la réouverture des marchés « cash » était prévue pour 12h45. Les cotations ont repris peu après sur les marchés Euronext et les autres Bourses européennes. Celles-ci s’inscrivaient en légère hausse, portées par l’espoir d’un accord au Congrès et des indicateurs encourageants en Chine malgré un PIB décevant. Les commentaires de Christine Lagarde sur la volonté de la BCE d’en faire plus si nécessaire ont été également salués.

Une panne historique à Tokyo début octobre

Cette panne technique survient quelques jours après une lourde panne à la Bourse de Tokyo au début du mois d’octobre, l’un des plus graves incidents de l’histoire de la place japonaise. L’opérateur boursier JTX a été paralysé toute la journée en raison de cette panne matérielle d’une ampleur historique. Le précédent incident technique notable sur la place tokyoïte, en 2018, avait temporairement perturbé les échanges, mais la dernière interruption totale, qui n’avait cependant duré qu’une matinée, remonte à 2005.

En avril dernier, le système informatique de la Bourse de Francfort (Xetra), duquel dépendent plusieurs Bourses européennes, avait aussi subi une panne informatique, provoquant un arrêt des échanges durant près de 5 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *