Devise : le Dollar poursuit son repli face à l’Euro

 

Le Dollar a accusé vendredi sa huitième semaine de baisse consécutive face à l’Euro. Les perspectives économiques peu réjouissantes pour les Etats-Unis pesant sur le billet vert.

A la fermeture des bourses vendredi, le Dollar a encore reculé contre les autres devises, surtout l’Euro. Cette huitième baisse consécutive par rapport à la monnaie européenne s’explique par les perspectives économiques peu réjouissantes qui pèsent sur le billet vert. Vers 19H30 GMT (21H30 à Paris), l’Euro gagnait 0,18% face à la devise américaine, à 1,1835 dollar. Plus globalement, il a gagné 0,5% face au Dollar cette semaine et +4% en 4 semaines, soit environ la moitié des +9,5% de hausse observée depuis la mi-mai. Aussi, depuis son plus bas de l’année fin mars, la monnaie unique européenne a grimpé de plus de 11% face au billet vert.

963.000 personnes inscrites au chômage début août

Vendredi, les cambistes ont pris connaissance de chiffres en demi-teinte sur les ventes au détail aux Etats-Unis en juillet, publiés par le département du Commerce. Ces ventes ont certes augmenté de 1,2% par rapport à juin, mais le rythme est moins soutenu que lors des deux mois précédents et la hausse moins importante qu’attendu. Quant à la confiance des consommateurs américains, elle a peu évolué en juillet (+0,3 point), selon l’indice préliminaire de l’Université du Michigan.

Par ailleurs, les investisseurs ont pris connaissance jeudi des données hebdomadaires sur l’emploi aux Etats Unis. Quelque 963.000 personnes se sont inscrites au chômage entre le 2 et le 8 août. Un chiffre en baisse par rapport au 1,19 million de la semaine précédente et par rapport au 1,15 million attendu par les analystes. C’est « toujours très haut mais cela montre une reprise graduelle du marché de l’emploi aux Etats-Unis », a toutefois rassuré Ipek Ozkardeskaya, analyste pour Swissquote Bank.

Un décret accorde 400 dollars par semaine aux chômeurs

Cependant, le dollar accusait toujours le coup vendredi, en raison de l’absence d’accord entre les démocrates et les républicains sur un nouveau plan de relance. La Maison Blanche et les élus démocrates au Congrès discutent en vain depuis plus de deux semaines de mesures d’aide supplémentaires pour les ménages, entreprises et collectivités locales sérieusement touchés par la crise sanitaire du coronavirus. Face à l’échec des négociations, le président Donald Trump a signé samedi quatre décrets, dont un accordant temporairement 400 dollars par semaine aux chômeurs, au lieu des 600 dollars hebdomadaires perçus depuis avril. Cette aide, destinée à faire face à la crise, est arrivée à son terme le 31 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *