Groupe Casino : la justice approuve les plans de sauvegarde de Rallye

 

Le Tribunal de commerce de Paris a arrêté, le vendredi 28 février, les plans de sauvegarde de Rallye, maison-mère de Casino et de ses filiales Cobivia, HMB et Alpétrol, ainsi que de leurs maisons-mères les sociétés Foncière Euris, Finatis et Euris. Le distributeur stéphanois dit avoir pris bonne note des décisions de la justice, qui emportent pour ces sociétés des engagements financiers à partir de 2023.

Casino confirme la poursuite de l’exécution de son plan stratégique 2020-2022

Le groupe Casino a appris vendredi 28 février que le Tribunal de commerce de Paris a approuvé les plans de sauvegarde de Rallye et ses filiales Cobivia, HMB et Alpétrol, ainsi que de leurs maisons-mères les sociétés Foncière Euris, Finatis et Euris. Il dit prendre bonne note des décisions du Tribunal, qui emportent pour ces sociétés des engagements financiers à partir de 2023. La société de Jean-Charles Naouri profite de la nouvelle pour confirmer la poursuite de l’exécution de son plan stratégique 2020-2022.

Ce plan prévoit l’accentuation du positionnement sur les formats (premium, proximité, e-commerce) et géographies porteurs, l’accélération sur les nouveaux métiers à forte croissance (énergie, data), et en matière financière, la priorité au désendettement et à la génération de cash-flows récurrents.

Des décisions du plan de sauvegarde déjà communiquées 

Les seules décisions prises à ce jour par géant de la distribution concernant son plan de cession et sa politique de dividende sont celles déjà communiquées. A savoir :

-Un plan de cession d’actifs de 4,5 MdsE au total en France d’ici la fin du premier trimestre 2021 qui parachève la transformation commerciale du Groupe entamée depuis plusieurs années, dont 2,1 MdsE signés et 1,8 MdE encaissés à ce jour;
-Aucune distribution de dividende pendant l’année 2020. Les décisions sur les futures distributions seront prises en fonction de la situation financière du groupe, dans son intérêt social et dans le respect de sa documentation bancaire et obligataire.

3 milliards d’euros de dettes cumulées

Pour rappel, la procédure de sauvegarde avait été enclenchée le 23 mai 2019 en raison de l’endettement des quatre sociétés contrôlées par le patron du groupe Casino, Rallye, Foncière Euris, Finatis et Euris. Elle a bénéficié d’une prorogation à la fin de l’année pour six mois. Le plan a été publié le 10 décembre . Il prévoit l’étalement du remboursement des 3,29 milliards d’euros de dettes cumulées (2,9 milliards d’euros pour Rallye, 137 millions pour Foncière Euris, 135 millions pour Finatis et 95 millions pour Euris).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *