Crédit immobilier : Les taux d’emprunts devraient connaître une nouvelle embellie

L’année 2019 s’annonce décidément sous de heureux auspices. Après une baisse inattendue en mars 2019, les taux d’emprunts du crédit immobilier devraient connaître une nouvelle embellie dans les mois à venir, selon les analystes du secteur. De quoi à reléguer l’automne 2016 définitivement dans les placards.

Mars 2019 pulvérise de 0,05 point de moins le record de l’automne 2016

L’année 2019 a démarré de fort belle manière avec des taux d’emprunts du crédit immobilier assez bas au mois de mars. Les records de l’automne 2016 sont même déjà pulvérisés à ce stade. Pourtant, cette embellie devrait se confirmer encore plus dans les mois à venir selon les analystes du secteur.

D’après le courtier en prêt immobilier Meilleurtaux, les banques admettent en ce moment des emprunts à 1,55% sur 20 ans ou même 1,35% sur 15 ans. Ainsi, mars 2019 enregistre 0,05 point de moins que l’épisode record de l’automne 2016 ! Encore mieux, il y a une marge de négociation puisque certaines banques affichent d’emblée des taux compris entre 1,10% et 1,30% hors assurance, sur 20 ans.

Une baisse inattendue due à deux facteurs majeurs

Cette baisse inattendue s’explique par deux facteurs clés. Le premier est la volonté des banques de profiter de la forte demande de crédit en ce début d’année. Cette demande est en hausse de 10% en mars 2019, par rapport à mars 2018. « L’an dernier, explique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux, le départ avait été un peu poussif en matière de production de crédit. Ce n’est qu’une fois les barèmes revus à la baisse, en juin, que le marché était reparti ». C’est exactement ce qui se passe en ce mois de mars 2019, tandis que les courtiers continuent de recevoir des barèmes de plus en plus réduits. C’est pourquoi Meilleurtaux anticipe de nouvelles décotes au moins jusqu’en avril 2019, notamment chez les banques ne s’étant pas encore alignées sur la concurrence.

Le deuxième facteur est la baisse des taux d’obligation assimilables du Trésor (OAT). C’est à partir de cet indice que les banques font leurs calculs des grilles de taux d’emprunts du crédit immobilier. « Les OAT 10 ans sont tombés aux alentours de 0,46% à la mi-mars (au lieu de 0,62% à la mi-janvier et 0,53% à la mi-février. Ce qui laisse une marge supplémentaire aux banques, qui ont la capacité de baisser encore leur taux fixes » a d’ailleurs indiqué Sandrine Allonier, directrice de la communication de Vousfinancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *