Coronavirus : Orange veut profiter des nouvelles opportunités pour développer sa présence en Afrique

 

Si la crise sanitaire du coronavirus engendre d’énormes pertes économiques, elle peut aussi créer des opportunités. L’opérateur télécom Orange compte bien en saisir quelques-unes. Son PDG Stéphane Richard a annoncé que le groupe va développer sa présence en Afrique et se diversifier.

Dans un entretien accordé aux Echos, le PDG d’Orange Stéphane Richard a annoncé des acquisitions à l’étranger, notamment en Afrique, pour tirer parti des opportunités créées par la crise sanitaire du coronavirus. « Une crise crée des problèmes mais provoque aussi des opportunités. Orange doit se mettre dans l’état d’esprit de saisir ces opportunités », a déclaré le dirigeant. Il souligne que « Ces dernières années, Orange a surtout fait de la croissance organique » et qu’il faudra désormais être plus offensif. « Cela pourrait faire sens pour Orange d’avoir une assise géographique africaine plus importante qu’aujourd’hui et d’être présent dans les grandes économies africaines que sont le Nigeria et l’Afrique du Sud », a-t-il ajouté.

Orange s’intéresse à la santé

Stéphane Richard a précisé voir ces opportunités « dans les télécoms », mais aussi dans « la cybersécurité ou la transformation digitale des entreprises » ou même « sur de nouveaux métiers, comme la santé », dans lesquels le groupe pourrait davantage se développer. Le dirigeant rappelle que « Orange Business Services a déjà développé un pôle santé », mais qu’il va falloir faire plus car « la crise a montré l’importance de la médecine à distance, un domaine promis à un développement rapide ». Pour s’imposer dans ce secteur, Orange est prêt à « étudier toutes les opportunités, que ce soient des rapprochements avec des acteurs de la santé ou des partenariats ». Selon Stéphane Richard, cette nouvelle offensive se déploiera sur « un calendrier de quelques mois » plutôt « que de quelques années ».

« L’Afrique, c’est l’avenir d’Orange »

En 2020, Orange est présent dans 18 pays d’Afrique sur 54. Le groupe tricolore a inauguré en janvier dernier, à Casablanca (Maroc), le nouveau siège de sa filiale Orange Middle East & Africa. Il entendait ainsi poursuivre sa croissance sur le continent, y compris sur le plan géographique. Stéphane Richard assure même que « l’Afrique, c’est l’avenir d’Orange » puisque c’est sur ce continent que réside le potentiel de croissance de l’entreprise, qui génère 42 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel. L’objectif affiché pour 2025 est de voir l’Afrique peser 20 % voire 30% des revenus du groupe, contre 13 % aujourd’hui, uniquement grâce à la croissance organique.

Des discussions pour acquérir MTN Group ? 

Ces dernières années, Orange serait entré en discussion avec MTN Group pour son rachat. La multinationale sud-africaine est le premier opérateur du continent avec 10 milliards de chiffre d’affaires annuel. Un mariage permettrait à l’opérateur français de multiplier par trois sa position en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *