Épargne retraite : les règles changent ce mardi

 

Les nouveaux Plans d’épargne retraite (PER) entreront en vigueur à partir de mardi 1er octobre. Ces PER, voulus par la loi Pacte votée au printemps et formalisés par une ordonnance du 24 juillet, succèdent aux PERP, Perco, Madelin et articles 83. Ceux-ci continueront d’exister mais pourront être transférés sur un PER.

Un complément aux pensions des régimes de retraites obligatoires

Le nouveau Plan d’épargne retraite entre en vigueur ce mardi 1er octobre. Présenté lundi par le ministère de l’économie il a pour objectif de simplifier le fouillis actuel. Les anciens produits type Perp, Perco et autres ne pourront donc plus être ouverts à terme, mais ne sont pas supprimés pour autant. La bascule des encours vers le PER n’est pas obligatoire.

L’épargne retraite est un placement permettant d’accumuler de l’argent pendant sa carrière en vue de se constituer à la retraite des revenus complémentaires aux pensions versées par les régimes de retraites obligatoires. C’est, en résumé, une « retraite par capitalisation » individuelle et aidée par l’État.

Les types de produits du PER

Dans le détail, deux nouveaux produits seront proposés dans le nouveau Plan d’épargne retraite. D’une part un produit collectif, ouvert à tous les salariés, et qui va remplacer les actuels plans d’épargne pour la retraite collective (Perco). D’autre part, un produit réservé à certaines catégories de salariés et qui doit succéder aux contrats dits « article 83 ». A noter qu’un troisième produit d’épargne retraite individuel sera proposé sous forme de compte-titres ou de contrats d’assurance. Il se substituera aux dispositifs actuels « Madelin » et aux plans d’épargne retraite populaire (Perp).

Fiscalité harmonieuse, plus grande portabilité…

Outre la réduction des contrats, l’épargne retraite propose une sortie en rente ou en capital. Cela signifie qu’au moment du départ à la retraite, les personnes ayant souscrit un contrat d’épargne retraite pourront choisir de liquider leur contrat en capital ou en rente. Le nouveau Plan d’épargne retraite vise également une plus grande portabilité, c’est-à-dire que tout au long de sa vie, l’épargnant aura la possibilité de regrouper ses économies dans un unique produit ou de transférer librement ses contrats, avant et après la retraite. Notons enfin que le PER offre une fiscalité harmonieuse. En effet, la possibilité de retrancher de l’assiette de l’impôt sur le revenu les versements volontaires sera généralisée à l’ensemble des produits d’épargne retraite, dans la limite des plafonds existants, bien sûr.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *