EssilorLuxottica : un chiffre d’affaires consolidé au troisième trimestre grâce à la résilience de l’activité optique 

 

EssilorLuxottica a annoncé mardi un chiffre d’affaires consolidé de 4 085 millions d’euros pour le troisième trimestre 2020, en baisse de 5,2% par rapport au troisième trimestre 2019 (-1,1% à taux de change constants). Le groupe note un retour à la croissance de l’optique et des marchés matures.

EssilorLuxottica annonce ce mardi que son chiffre d’affaires consolidé pour le troisième trimestre 2020 a atteint 4 085 millions d’euros, en baisse de 5,2 % par rapport au troisième trimestre 2019 (- 1,1 % à taux de change constants), montrant une forte croissance séquentielle par rapport au second trimestre de 2020. Sur les neuf premiers mois de 2020, le chiffre d’affaires consolidé s’est élevé à 10 315 millions d’euros, en baisse de 21,2 % par rapport à la même période de 2019 (- 20,0 % à taux de change constants). « Nous sommes heureux du remarquable rebond de l’activité au cours du troisième trimestre et fiers de tous nos employés qui l’ont rendu possible. Ils ont su s’adapter rapidement à un environnement difficile et à de nouvelles conditions de travail pour permettre au groupe de poursuivre sa reprise solide », se félicite le groupe franco-italien.

Le télétravail booste les ventes de la principale branche

La division Verres et matériel optique, qui représente plus de 70% du chiffre d’affaires de l’entreprise, a enregistré une baisse de 1,8 % de ses ventes (mais une hausse de 2,7 % à taux de change constants) contre une baisse de 14,9 % de ventes pour la division Équipements. Elle doit la reprise de sa dynamique commerciale à un rattrapage de la demande, mais également à une prise de conscience accrue des consommateurs sur la nécessité de prendre soin de leurs yeux, en particulier du fait du temps accru qu’ils passent devant des écrans dans le nouvel environnement COVID-19. Ceci a favorisé par ricochet un appétit récurrent des consommateurs pour plus de valeur ajoutée dans leurs solutions d’optique ophtalmique et de lunetterie.

La branche Commerce de gros a vu, elle, ses ventes baisser de 5,3 % (- 1,2 % à taux de change constants), tandis que l’e-commerce direct a continué de surperformer. Les plates-formes mono-marques affichant une hausse de leurs ventes proche des deux-tiers, dopées par Ray-Ban.com, Oakley.com et SunglassHut.com.

Des produits innovants pour continuer à performer

EssilorLuxottica a récemment annoncé de nouveaux produits, tel que Stellest en Chine, une nouvelle génération de verres ophtalmiques pour lutter contre la myopie chez les enfants, et les lunettes intelligentes en partenariat avec Facebook, qui confirment son appétit d’innovation permanent. « Notre volonté de promouvoir un large portefeuille de marques, de digitaliser le parcours consommateur et plus largement de remodeler et transformer l’industrie de l’optique ophtalmique et de la lunetterie, nous donne une grande confiance dans les perspectives d’avenir du groupe pour 2021 et au-delà », ont déclaré Francesco Milleri, Directeur Général et Vice-Président de Luxottica, et Paul du Saillant, Directeur Général d’Essilor.

Au cours des prochains trimestres, EssilorLuxottica entend tirer parti de ses actifs intégrés et de son modèle d’affaires vertical pour préserver sa capacité à surperformer l’industrie de l’optique ophtalmique et de la lunetterie, malgré la deuxième vague épidémique. Pour cela, le groupe mise sur le lancement de produits innovants, la transformation du parcours consommateur, l’augmentation de la digitalisation et la mise à profit de sa solide chaîne d’approvisionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *