Airbnb déconfit à Paris

Reine de la location entre particuliers, la plateforme Airbnb semble ne plus être la bienvenue à Paris. En effet, la semaine dernière, la maire Anne Hidalgo, avait indiqué que la ville de Paris allait poursuivre la plateforme pour non respect de la loi…

Une loi trop dure ?

La réglementation pour les loueurs touristiques est pourtant simple. Les propriétaires ne peuvent louer leur bien que 120 jours, s’il s’agit de leur résidence principale. « La résidence principale est entendue comme le logement occupé au moins huit mois par an, sauf obligation professionnelle, raison de santé ou cas de force majeure, soit par le preneur ou son conjoint, soit par une personne à charge au sens du Code de la construction et de l’habitation », définit la loi ALUR de 2014.

La ville de Paris a monté le ton ces derniers mois. Les propriétaires doivent se doter d’un numéro d’enregistrement pour chacun des logements proposés à la location. Hors, ce n’est pas le cas pour Airbnb, qui aurait fait l’impasse sur des milliers d’annonces. Afin de rétablir au plus vite la situation, Anne Hidalgo a agi en conséquence. La mairie de Paris a assigné Airbnb devant le tribunal.

Airbnb ne respecte pas la loi

« Airbnb ne respecte pas la loi. Depuis le 1er décembre 2017, les plateformes doivent retirer les annonces qui n’ont pas de numéro d’enregistrement. Airbnb n’a pas fait le moindre effort et a même explicitement refusé de retirer les annonces car, selon elle, la loi est trop compliquée à appliquer. Après une mise en demeure qui n’a rien donné, fin 2017, nous passons à la vitesse supérieure. Airbnb va recevoir une assignation, par voie d’huissier, pour comparaître le 12 juin prochain à 9h30 au Tribunal de grande instance de Paris », a expliqué Ian Brossat, en charge du Logement à la mairie de Paris.

En réponse à ces accusations, Airbnb s’est exprimé via le biais de ses avocats. « Cette décision décevante impacte principalement des habitants de Paris. La réglementation à Paris est complexe, confuse et davantage adaptée à des professionnels qu’à des particuliers. Nous voulons travailler avec la ville de Paris sur des règles simples, claires, et adaptées à tous les acteurs ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *