Le papier de pierre, business vert lucratif ?

Le papier de pierre représente-t-il l’avenir de la consommation de papier mondiale ? C’est le pari réalisé par la jeune startup bretonne Armen Papers, qui commercialise ce produit aux nombreuses vertus.

Et s’il était possible de produire du papier sans avoir besoin de couper des arbres afin de leur extraite leur cellulose ? Il s’agirait évidement d’une excellente nouvelle pour l’environnement de notre planète.

Alors que les problématiques environnementales sont au cœur du développement économique mondial et représentent les plus gros investissements, une telle pratique ne peut qu’être lucrative.

C’est pourquoi Pascal Parmentier croit dur comme fer que sa startup Armen Paper dispose des atouts pour percer. Cet entrepreneur écolo et passionné par les économies circulaires a découvert le papier de pierre en se rendant à Taiwan. Imprimeur de profession, il a tout de suite vu le potentiel de ce produit.

Rapidement, il a fondé Armen Papers avec deux associés et s’est lancé dans l’importation de papier de pierre.

«Pour fabriquer une tonne de papier classique à base de cellulose, on coupe 20 arbres et 60 000 litres d’eau sont consommés. La fabrication de la feuille de pierre ne nécessite ni arbres, ni eau, ni produits chimiques. Les granulés sont simplement chauffés à haute température pour être laminé et transformé en feuille», explique-t-il pour démontrer le potentiel de son projet.

Si les ventes décollent, Armen Paper prévoit la construction d’une usine bretonne de production de papier de pierre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *