Chine : quels contrats pour Macron ?

Comme toujours, le déplacement officiel du président de la République de France (en l’occurrence Emmanuel Macron) en Chine devrait permettre la signature de nombreux contrats juteux pour les entreprises françaises.

L’un des objectifs affichés de notre nouveau président, lors de ce déplacement qui se tient du 8 au 10 janvier 2018, est de « rééquilibrer » les rapports de force économiques entre la France et la Chine. Et quoi de mieux, pour rééquilibrer une balance commerciale largement défavorable à la France que de nombreux contrats juteux signés par les entreprises françaises avec la Chine ?

Ainsi, les journalistes du Figaro nous apprennent qu’une « cinquantaine d’accords et de contrats devraient être signés, notamment avec Airbus et Areva ». Areva, en particulier, joue sa survie lors de ce voyage. Le groupe est au plus mal mais pourrait respirer un peu s’il parvient à signer le contrat monumental en cours de négociation avec la Chine pour la construction d’une usine de recyclage de déchets nucléaires.

Au total, la délégation française qui accompagne Brigitte et Emmanuel Macron en Chine, est composée de plus de 50 chefs d’entreprises françaises, tous bien décidés à profiter de l’occasion pour ramener de juteux contrats au pays.

Si le terrorisme, la protection de l’environnement et la diplomatie feront partie des sujets abordés lors de cette rencontre, la coopération économique, à travers ces futurs contrats, notamment, reste le principal élément sur lequel sera jugé la réussite de ce voyage…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *